Journal d’un Pruniculteur

L’hiver arrive, et pendant cette saison nous prenons soin de nos pruniers ! 

On vous donne quelques explications pour l’entretien de ces derniers.

Le prunier est un arbre qui apprécie le climat continental. Cependant, il est sensible aux gelées et au vent. Ses branches sont cassantes et épineuses.

C’est aussi un arbre vigoureux. Sa taille permet d’obtenir un bon équilibre entre la vigueur végétative et la fructification. Elle sert aussi à nettoyer les branches mortes, malades ou mal placées. Ainsi au printemps l’arbre peut repartir sur des branches plus saines.

Pour les jeunes pruniers on effectue une taille de formation pour favoriser le développement des branches.

 

Quand tailler ?

La taille s’effectue entre novembre et mars parce que durant cette période la sève se concentre dans les racines et l’arbre cicatrise mieux.

 

Les différents types de taille :

La taille de formation : Cette taille concerne les jeunes arbres et permets de repérer dès le début les branches charpentières (ce sont les plus grosses, celles qui portent les fruits). Elle sert également à repérer les branches qui se dirigent vers l’extérieur de l’arbre, qui sont le plus horizontales (qui seront donc porteuses de plus de fruits) et à supprimer les branches qui sont trop verticales et qui se dirigent vers le cœur de l’arbre, ou encore qui se superposent.

La taille d’entretien : Elle vise à nettoyer l’arbre de ses branches superflues, mortes ou encore malades. Mais aussi à ôter les rejets qui se développent à la base de l’arbre ou sur le tronc et pompe la sève inutilement car ne donneront jamais de fruit.

 

Taille de rajeunissement ou de fructification : Consiste à renouveler les brindilles en éliminant les rameaux qui sont en train de mourir parce qu’ils ont déjà portés beaucoup de fruits.

C’est une taille qui se fait tous les 5/6 ans parce que les pruniers y sont sensibles et réagissent vivement.

 

Pour avoir de beaux fruits, il est essentiel de créer un puit de lumière à l’intérieur de la ramure, favorisant également une meilleure circulation de l’air.

Attention toutefois, il ne faut pas faire de trou.

Le prunier est un arbre qui reste sensible à la taille et les blessures des coupes le rendent vulnérables notamment aux attaques des insectes. Il ne faut donc pas en abuser !